Les symboles n’ont de signification que lorsque ce que vous leur apportez alimente leur pouvoir

“Un de mes amis a observé un « roadman (un chef spirituel de l’église amérindienne) sortir une fiole pleine d’un liquide et en asperger quelques gouttes sur un patient.

Mon ami demanda plus tard au guérisseur de quoi il s’agissait. Le « roadman » répondit que c’était un remède très puissant, puis il se mit à parler d’autre chose.

Le lendemain matin, alors que mon ami se désaltérait en buvant de l’eau à la bouteille, le « roadman » lui prit la bouteille et en versa quelques gouttes dans une cuillère à thé.

Tenant la bouteille d’une main et la petite cuillère de l’autre, le « roadman » regarda la bouteille et dit :

– « Si tu bois ceci lorsque tu as soif, c’est de l’eau. »

Puis, tournant la tête vers la cuillère, il dit :

– « Lorsque tu en as besoin pour la guérison, c’est un remède. »

Les symboles n’ont de signification que lorsque ce que vous leur apportez alimente leur pouvoir.”

Carl Hammerschlag, psychiatre et proche d’Erickson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.