Pour mieux comprendre comment agit l’hypnose éricksonienne

    Praticien en hypnose ericksonienne Pau Bayonne 64Créée par le psychiatre américain Milton Erickson, l’hypnose éricksonienne est une hypnose douce, qui permet un « état de conscience modifié », dans lequel le sujet peut orienter son attention vers un but spécifique.

    L’hypnose éricksonienne est réputée pour son action sur le stress, les phobies, les troubles alimentaires et les addictions.

    Principes de l’hypnose éricksonienne

    Contrairement à l’hypnose classique, le praticien en hypnose éricksonienne ne procède pas par injonction directe. Bien au contraire, le thérapeute invite le sujet à participer activement à son état hypnotique, à écouter et à coopérer.

    Ainsi, l’hypnose éricksonienne est douce et permissive… Le principe est d’induire un « état alpha » proche de la rêverie, qui permet d’accéder au subconscient.

    D’après les travaux du Docteur Milton H. Erickson, le subconscient est un « réservoir d’expériences et de sagesse ». Il constitue « un terreau fertile en solutions potentielles » pour résoudre nos problèmes.

    L’hypnothérapeute agit comme un guide. La clé de cette pratique repose sur une participation active du client. Car ce dernier possède les ressources nécessaires pour répondre de manière innovante aux situations qu’il rencontre. Il peut ainsi effectuer les transformations intérieures désirées.

    Déroulement d’une séance à l’institut d’hypnose de Pau

    Soutenu par les paroles de l’hypnothérapeute, le sujet plonge dans un état confortable et accède à son subconscient pour:

    • puiser de nouvelles ressources
    • choisir les solutions au problème qu’il veut résoudre
    • effectuer les transformations positives désirées

    Ainsi, le langage hypnotique agit en profondeur, comme un stimulus, et court-circuite le mental.

    Principales phases d’une séance d’hypnose Ericksonienne

    1. Relâchement musculaire : le sujet relâche les tensions à l’aide d’exercices de respiration et d’une prise de conscience corporelle
    2. Relaxation de l’esprit : le sujet est invité à se focaliser sur un souvenir positif.
    3. Phase thérapeutique : par le biais de métaphores ou d’un récit imagé, l’hypnothérapeute guide le sujet qui va contacter ses ressources intérieures.
    4. Suggestions : il s’agit de visualisations où le sujet va expérimenter ces nouvelles compétences dans le quotidien, face à une situation difficile.

    Indications de l’hypnose éricksonienne

    Considérée comme une thérapie brève, l’hypnose ericksonienne prend en compte tous les aspects de l’être humain.

    Elle est indiquée dans de nombreux domaines : stress, anxiété, angoisse, dépression ou autres troubles psychosomatiques comme l’insomnie et les phobies.

    Son action est aussi très réputée pour maigrir ou arrêter de fumer.

    Elle se montre également comme un outil efficace pour travailler sur les troubles alimentaires, les troubles sexuels, ou dépasser la peur d’un examen.

    Les contres indications sont faibles, hormis les troubles de la personnalité, comme la paranoïa.

    Quelques mots du Docteur Milton H Erickson

    Docteur Milton H Erickson - hypnoseLe Docteur Milton H Erickson était un Psychiatre et psychologue américain, né en 1901 et mort en 1980. A l’origine de l’hypnose éricksonienne et des thérapies brèves, il définissait l’hypnose en ces termes :

    « L’hypnose offre tant au patient qu’au thérapeute un accès aisé à l’esprit inconscient du patient. Elle permet de s’occuper directement de ces forces inconscientes qui sont sous-jacentes aux perturbations de la personnalité, et elle autorise l’identification de ces éléments de l’expérience de vie d’un individu qui ont de l’importance pour la personnalité et auxquels on doit accorder toute l’attention requise si l’on souhaite obtenir des résultats thérapeutiques.

    Seule l’hypnose peut donner un accès aisé, rapide et large à l’inconscient, inconscient que l’histoire de la psychothérapie a montré être d’une telle importance dans le traitement des désordres aigus de la personnalité. »

    En savoir plus sur l’hypnose éricksonienne…

    A la différence de l’hypnose traditionnelle, qui repose sur l’injonction directe, l’hypnose éricksonienne « induit » un état proche de la rêverie qui permet d’accéder au subconscient. Le Docteur Erickson laissait au sujet une forme d’autonomie «illusoire », pour qu’il se sente actif lors de la séance.

    C’est une hypnose très douce ; pas d’inductions dirigistes, mais beaucoup de paroles, de la suggestion indirecte et des métaphores. Les techniques, très discrètes, consistent surtout en des suggestions et la mise en confiance verbale.

    Un sujet peut ainsi ne pas se rendre compte qu’il a été hypnotisé lors d’une séance de discussion (hypnose conversationnelle) menée par son thérapeute. Le travail se faisant sur les causes, les résultats sont par contre beaucoup plus durables que pour l’hypnose traditionnelle.

    D’après les travaux du Docteur Milton H Erickson, le subconscient est « un réservoir d’expériences et de sagesse » qui permet de constituer un terreau fertile en solutions potentielles pour nos problèmes. Le langage hypnotique agit en profondeur, comme un stimulus, et contourne le « facteur critique » du mental.
    En parallèle, le cerveau produit des endorphines, hormones du bien-être qui vont lever toute inhibition, et permettre un voyage en toute sérénité…

    La clé de cette pratique repose sur une participation active du patient, qui possède les ressources nécessaires pour répondre de manière innovante aux situations qu’il rencontre et effectuer ainsi les transformations intérieures désirées.